Home  |  Edito  |  Actualités  |  Nouveautés  |  Newsletter    Facebook Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.























Date de dernière mise à jour : 29/11/2016

TÉMOIGNAGES DU MOIS



Vous souhaitez apporter votre témoignage : cliquez ici

Lire tous les témoignages
Suite à un contrôle de routine en 2008

Bonjour,

Je voudrais apporter mon témoignage concernant le papilloma virus, autrement dit HPV. Je me sens concernée par beaucoup des récits présents sur ce site.

Suite à un contrôle de routine en 2008, mon frottis révèle un CIN 1 avec infection HPV. Ma gygy me dit d'attendre six mois. Nouveau frottis : HPV est toujours la. On attend à nouveau six mois : IL ne veut pas partir. Mon corps ne parvient pas à l'éliminer tout seul. Du coup, je subis une colposcopie+biopsie en 2010. On me détecte un HPV oncogene de type 16. Ma gygy me recommande une vaporisation laser ; ce que je fais. L'opération se fera sous anesthésie générale et je rentre le soir même chez moi. Il n'y a pas eu de douleur. J'ai eu la chance d'avoir une gygy formidable et à mon écoute ! Mais surtout... beaucoup d'angoisse et un sentiment de honte que rien ne parvient à effacer. Avant 2008, je ne connaissais pas le HPV. Je pensais seulement à me protéger contre le Sida et autres MST...si j'avais su.

Pendant six ans, mes frottis reviennent normaux. Je me sens revivre, libérée, même si je sais que le HPV est seulement "endormi".

Mi-novembre, je fais un contrôle de routine. Mon frottis revient Ascus. Je pleure toutes les larmes de mon corps, sans être surprise. Depuis mon retour en France, j'enchaîne les soucis de santé et je sais que le HPV se délecte d'un système immunitaire affaibli. Mon nouveau gynécologue me demande de venir à son cabinet et me fait une biopsie du col et du vagin dans la foulée. Il ne me dit rien mais je suspecte au vu de ses paroles que mon ami HPV a fait son come-back. Les résultats seront connus dans 10-15 jours. Si HPV, je devrais subir une conisation.

Je suis angoissée et le mot cancer me vient à l'esprit. Je viens de rencontrer un homme bien, j'ai 34 ans et on parle de faire un bébé d'ici deux années. Je me raccroche à cette idée, je vais me battre encore. Néanmoins, j'ai décidé d'arrêter de lire les articles sur le Web. Si certains sites me réconfortent comme le présent site, beaucoup me terrifient.

Chaque cas de HPV est finalement "unique" et chaque corps réagit différemment.

De part mon experience, les meilleures armes pour lutter contre ce virus sont :
- un suivi régulier chez le gynécologue et un traitement médical approprié : la santé est trop précieuse pour être négligée,
- avoir une bonne hygiène de vie,
- et surtout, ne pas perdre espoir, même si je sais que c'est difficile.

Le HPV, on en viendra toutes à bout !!!!! Sur cette fin, merci de m'avoir lu.

Lire tous les témoignages